[ ↓ skip to navigation ↓ ]

La période de gestation chez les chiens

Si vous ne projetez pas de faire reproduire votre chienne, le mieux est de la stériliser. Si, vous avez pris la grande décision de lui permettre d'avoir des chiots, vous vous engagez dans une « sacrée » aventure. Voici quelques signes qui indiquent qu'une chienne est gestante.

Les mamelles de votre chienne enflent et sont plus proéminentes après 25-30 jours de gestation. Elle se met également à produire des sécrétions vaginales environ un mois après l'accouplement. Vous constaterez que son ventre gonfle et qu'elle prend du poids entre 45-50 jours après la conception. Certaines chiennes montreront aussi une perte d'appétit ou des signes de dépression durant la gestation.

Visite chez le vétérinaire

Si vous pensez que votre chienne est gestante, emmenez-la chez votre vétérinaire. Il vérifiera que votre chienne est bien enceinte et saura déceler d'éventuelles sources de complications.

Votre vétérinaire utilisera différentes méthodes pour vérifier que votre chienne est bien gestante. Après 21-25 jours, votre vétérinaire peut effectuer un test pour détecter la présence de relaxine, une hormone sécrétée seulement par les chiennes en gestation. Cette méthode confirmera sa grossesse mais pas le nombre de chiots.

En palpant le ventre de votre chienne après 21 jours, votre vétérinaire pourra détecter un épaississement de l'utérus et la présence de « bosses » qui indiquent la grossesse. Néanmoins, plusieurs choses peuvent interférer avec cette méthode : une chienne en surpoids, un chiot unique, ou même la nervosité qui peuvent rendre ce « palpage » difficile.

Après 25 jours, un stéthoscope ou un ECG peut repérer les battements de cœur des chiots, mais ne sera pas capable de distinguer individuellement les battements cardiaques. Il s'agit donc d'une méthode peu fiable pour détecter le nombre de chiots exacts.

D'habitude, l'évaluation de grossesse se fait avec une échographie. C'est une méthode inoffensive et fiable qui peut détecter les chiots à partir du 28ème jour.

La méthode la plus précise pour connaître de nombre de chiots exacts est une radio, qui peut détecter les squelettes à partir du 49ème jour. Certains vétérinaires déconseillent les radios, pour éviter d'exposer les fœtus des chiots aux radiations.

Comment vous préparer pour une nouvelle portée

Dans les mois qui précèdent la mise bas, vous n'aurez pas grand-chose à faire pour la mère en gestation, à part vous assurer qu'elle a une alimentation saine. Encouragez-la à faire de l'exercice pour qu'elle se prépare physiquement pour ce qui pourrait être une longue et fatigante mise bas.

Dans les jours précédents la mise bas, elle paraîtra sûrement plus agitée, tout en grattant le sol ou son couchage. Elle cherche à se faire un nid pour la mise bas. Prévoyez un enclos, de préférence quelque chose qui lui permette d'aller et venir mais où les chiots seront confinés.

Une boîte en carton d'une taille adaptée à votre chienne ou bien une pataugeoire pour enfants feront très bien l'affaire. Remplissez le « nid » de serviettes, de couvertures ou de vieux draps. N'utilisez rien que vous désireriez utiliser par la suite, car la mise bas a tendance à être très salissante.

Si vous connaissez la date de la conception, votre vétérinaire devrait être capable de calculer une date de mise bas. Un autre moyen est de surveiller la température de la mère quand vous pensez qu'elle arrive à terme. La température d'un chien se situe normalement autour 38,4 degrés. Sa température tombera en dessous de 37,8 degrés juste avant la mise bas.

Ma chienne commence-t-elle à mettre bas ?

Les signes d'une mise bas imminente sont l'agitation, le besoin fréquent d'uriner, l'halètement et le creusage de son « nid ». Il y aura très souvent une sécrétion vaginale vert foncé. Cela signifie que le placenta s'est détaché et que la mère est prête à mettre bas. Si la sécrétion apparaît et que quelques heures plus tard les chiots ne sont toujours pas nés, demandez de l'aide à votre vétérinaire.

Une chienne mettra bas toute seule normalement. Elle donnera naissance aux chiots, les sortira de la poche des eaux, coupera le cordon ombilical et se mettra à les nettoyer.

Un coup de main

Si la nouvelle maman ne semble pas savoir quoi faire, qu'elle est harassée, ou en train de donner naissance à d'autres chiots, vous pouvez l'aider avec certaines choses. Si les chiots ne sont pas encore sortis, sortez-les de la poche des eaux dans laquelle ils sont enveloppés.

Si vous devez couper le cordon ombilical, faites un nœud autour du cordon à environ deux centimètres du corps du chiot avec un fil solide. Faites un autre nœud à environ deux centimètres du premier, et sectionnez le cordon entre les deux nœuds avec des ciseaux bien coupants.

Pincez la peau à l'arrière du cou du chiot et essayez de lui faire pousser un cri. Ce cri évacuera le fluide de ses voies respiratoires. Si vous avez une petite pipette, vous pouvez l'utiliser pour aspirer doucement le fluide des narines du chiot.

Lorsque la mise à bas est terminée, encouragez la mère à sortir pour s'étirer et se soulager. Nettoyez les serviettes et les couvertures et remplacez-les par des serviettes propres. Puis laissez la nouvelle maman seule avec ses nouveaux chiots pour qu'elle les allaite.

Félicitations pour une mise bas réussie.




 

 

[ ↑ skip to content ↑ ]