[ ↓ skip to navigation ↓ ]

Votre chiot et son nouveau foyer

Votre chiot et son nouveau foyerpréparatifs pour accueillir un chiot, chiot et nouvelle maison, chiot qui découvre maison

Vous avez choisi un chiot, dit au revoir à l'éleveur, à la mère, aux frères et sœurs de votre nouveau compagnon, et vous vous préparez à rentrer à la maison.

La joie de ramener votre nouveau compagnon chez vous ne vous a certainement pas fait oublier les préparatifs indispensables. En effet, c'est sans doute la première fois que votre chiot se trouve éloigné de son environnement habituel et de ses odeurs familières. L'arrivée dans votre foyer peut représenter pour lui un moment de stress important. Aussi, avant son installation chez vous, vous devez vous assurer que tout est prêt pour l'accueillir, comme si vous vous apprêtiez à recevoir un bébé !

 

Le couchage de votre chiot

La première question à se poser, c'est de savoir où va dormir votre chiot. La plupart d'entre eux préfèrent un lieu de repos clos qui leur tienne lieu de refuge s'ils se sentent stressés, aussi peut-il être judicieux de prévoir une caisse dans laquelle vous disposerez sa literie ou son panier. Faites en sorte que cette installation soit chaude, sèche, confortable, à l'abri des courants d'air, et disposez-y une jolie couverture ou une literie pour chien pour qu'il se sente bien à l'aise. Maintenant, il vous faut décider de l'endroit où installer son couchage, avant qu'il ne tente d'aller dormir sur votre canapé (après tout, mieux vaut instaurer rapidement de bonnes habitudes plutôt que d'avoir à corriger les mauvaises par la suite…). Si vous utilisez une caisse, ce sera le lieu de retraite idéal pour votre chiot quand tous les autres endroits de la maison lui paraîtront trop bruyants ou agités. Lorsque vous le verrez s'y réfugier, n'oubliez pas de dire aux membres de votre famille de ne pas le déranger, et assurez-vous que son couchage reste assez éloigné de votre lit, de préférence hors de votre chambre. Ne cédez pas à la tentation de l'accueillir dans votre lit parce qu'il est tout petit, car vous aurez ensuite bien du mal à le défaire de cette habitude ; et puis votre chiot a besoin d'un espace qui lui soit réservé, tout comme vous.

 

Pendant la nuit

De nombreux chiots ont l'habitude de pleurer la nuit, surtout pendant la première semaine passée dans une nouvelle maison ; plus son couchage sera chaud, plus il se sentira à l'aise. Vous pouvez y disposer une bouteille d'eau chaude ou une bouillotte enroulée dans une serviette, ou un jouet en peluche ne présentant pas de danger pour les animaux.

 

Votre chiot… et les autres

Même si vous hébergez déjà d'autres animaux de compagnie, dans un premier temps, il est important de laisser votre chiot explorer son nouveau lieu de vie. Et lorsque vous choisirez de le présenter aux autres animaux, faites-le progressivement, en vous assurant que tout se passe au mieux. Quand vous présenterez votre chiot aux enfants, évitez que ceux-ci ne soient trop excités lorsqu'ils vont l'accueillir. Veillez à ce qu'ils respectent cette petite créature et ne la traitent pas comme un jouet en peluche. Si vous souhaitez en savoir plus, lisez l'article sur la socialisation.

 

Jamais seul trop longtemps à la maison

Aucun chiot, ni d'ailleurs aucun chien, ne devrait être laissé seul à la maison pendant un laps de temps prolongé. Les chiens laissés longtemps seuls peuvent développer des signes d'angoisse et ne pas supporter d'être séparés de leurs maîtres.

Il faut cependant apprendre à votre animal à tolérer des courtes absences. Laissez-le dans une pièce, fermez la porte et éloignez-vous. Quelques minutes plus tard, revenez, mais sans vous occuper spécialement de lui. Lorsque vous aurez répété plusieurs fois l'opération, augmentez votre temps d'absence jusqu'à 30 minutes. Mais s'il commence à montrer des signes de détresse et se met à aboyer, à mordiller ou à gratter à la porte, vous devrez raccourcir vos temps d'absence.

Avant de partir : emmenez votre chien faire une promenade ou jouez avec lui avant de partir, ce qui le calmera. Juste avant votre départ, donnez-lui un repas, qui favorisera éventuellement son assoupissement. Laissez-lui aussi quelque chose à mâcher afin de le tenir occupé. Certains chiots en pleine croissance seront rassurés par des sons familiers, et vous pourrez donc parfois (si besoin) laisser la radio allumée, ou même enregistrer quelques minutes de conversation familiale. Cependant, si votre chiot montre des signes d'inquiétude à l'idée d'être laissé seul, même pour de courtes périodes, demandez conseil à votre vétérinaire.

 

 

 

 


[ ↑ skip to content ↑ ]