[ ↓ skip to navigation ↓ ]

Au fil des saisons

Les petits problèmes saisonniers : comment protéger votre chiotprotéger votre chiot, problèmes chiot, chiot et noël, chiot et feux d’artifice, chiot et pâques, chiot en été

Au cours de sa première année, si importante sur le plan de l'apprentissage, votre chiot sera confronté, au fil des semaines et des mois, à une grande variété d'expériences ; la plupart lui seront agréables, mais d'autres risquent de l'être beaucoup moins. Afin de mieux vous préparer, voici quelques pièges à éviter et quelques conseils pour le cas où votre chiot serait victime d'une expérience plus ou moins désagréable.

 

Noël : pour les chiots, ce n'est pas toujours la fête

Malheureusement, Noël est sans doute le pire moment de l'année pour accueillir un chiot dans votre vie et votre foyer. Un très jeune animal nécessite une attention particulière et un environnement stable, et la fête de Noël est bruyante et parfois très animée. Votre chiot à besoin d'être nourri tout au long de la journée, il doit apprendre à être propre et vous devez lui consacrer du temps pour le réconforter, le rassurer, tout cela est pratiquement impossible à Noël. Si vous envisagez tout de même de recevoir un chiot chez vous à cette époque de l'année, voici quelques-uns des dangers auxquels il pourrait être confronté :

  • Votre chiot risque de s'enfuir si des portes sont laissées ouvertes et si des gens entrent et sortent continuellement

  • Il sera toujours dans les pieds des gens, au risque de se faire marcher sur les pattes, voire même de subir des blessures plus sérieuses

  • Son éducation sera rendue plus difficile, car ses séances de dressage ou d'apprentissage seront souvent interrompues au cours des festivités, ce qui peut être générateur de stress, pour lui comme pour vous

  • Attention aux décorations de Noël, cadeaux, rubans, papiers d'emballage et jouets des enfants, tout cela peut être dangereux pour lui. Les chiots adorent les objets brillants et le vôtre court le risque d'en avaler un, ce qui pourrait entraîner de graves conséquences

  • Surveillez de près les décorations en chocolat des sapins de Noël. Elles ne conviennent pas aux chiens et peuvent même les empoisonner s'ils en mangent trop

  • La prudence s'impose aussi pour les friandises provenant de la table, ou d'un appétissant placard de cuisine laissé ouvert par mégarde. Vous ne voudriez tout de même pas gâcher les fêtes à cause des maux de ventre de votre pauvre petit chiot !

  • Les os de dinde peuvent étouffer votre chiot, rester coincés dans sa gueule, endommager ou déchirer son œsophage ou son estomac. Ne laissez pas les restes des repas à sa portée

  • Vous courez le risque de compromettre cette période essentielle où se forge un lien fort entre vous et votre chiot. Si vous voulez éviter qu'il prenne de mauvaises habitudes, il faut lui assurer le meilleur départ possible dans la vie

  • Comme vous allez être particulièrement occupé par les festivités, vous risquez de pas pouvoir bien surveiller votre chiot lorsqu'il sera avec vos enfants. La possibilité qu'un chiot malade, apeuré ou blessé morde un enfant doit être prise en considération

 

Pétards ou feux d'artifice : incompatibilité totale

Lorsque votre chiot (ou tout autre animal de compagnie, d'ailleurs) se trouve exposé au vacarme, aux imprévisibles éclairs et détonations des pétards et feux d'artifices, il subit un niveau de stress élevé et son comportement peut devenir à son tour imprévisible. Votre chiot aura peur, car il sera incapable de comprendre ce qui se passe. Aujourd'hui, comme les pétards et feux d'artifice ne sont plus l'apanage d'une seule journée par an, voici quelques conseils qui rendront la vie de votre animal plus agréable dès que retentiront les premières pétarades.

  • Aménagez un refuge douillet et sûr, avec beaucoup de couvertures dans lesquelles votre chiot puisse se blottir. L'endroit doit être situé aussi loin que possible de la source du bruit. Prenez la peine de l'y emmener plusieurs fois auparavant, par exemple pour lui donner un repas ou pour qu'il s'y détende avec un jouet ou un objet à mordiller. Assurez-vous que son refuge lui soit accessible la nuit.

  • Emmenez-le en promenade avant le début des "festivités". Nourrissez-le une heure ou deux avant, il aura plus de chances de s'assoupir

  • De la musique jouée à un niveau sonore modéré peut masquer les détonations bruyantes, mais si cela semble angoisser votre chien encore davantage, n'insistez pas

  • N'essayez pas de le calmer par des caresses s'il paraît stressé ; il considérera cela comme une récompense et pensera qu'il se comporte bien en ayant peur. Faites en sorte de ne pas montrer votre inquiétude à son sujet

  • S'il ne se calme pas une fois installé dans son refuge, essayez de le distraire par un jeu ou une séance d'éducation ou de dressage, mais ne le forcez pas

  • Pensez à installer le poste de télévision dans un endroit "sûr" et installez-vous avec lui ; la compagnie de la famille le rassurera et le calmera

  • Si votre chiot cherche à se cacher dans un coin ou sous un meuble, laissez-le faire

  • Assurez-vous qu'il porte son collier avec une plaque d'identification, ou qu'il soit porteur d'une micropuce d'identification, pour le cas où il s'enfuirait

Si vous savez d'avance que votre chiot aura peur, demandez à votre vétérinaire un diffuseur DAP (Dog Appeasing Pheromone) à brancher sur une prise. C'est un appareil qui diffuse des phéromones apaisantes dans l'air ambiant. Deux à trois semaines avant le début des feux d'artifice, mettez-le en marche dans les pièces où votre chiot passera la plus grande partie de son temps. Vous pouvez aussi acheter un CD de bruits de feux d'artifice que vous passerez de temps en temps pour l'habituer à ce type de sons.

 

Votre chiot à Pâques

Pâques est une époque de l'année où le chocolat est omniprésent. Vous serez alors tenté de partager quelques friandises avec votre chiot. Ne cédez pas à la tentation. Même s'il est difficile de résister à l'expression suppliante de son regard, vous devez savoir que quelques carrés de chocolat noir peuvent tuer un petit chien. Le chocolat au lait qui entre dans la composition de la plupart des œufs de Pâques peut aussi lui être fatal. Donnez à votre animal ses friandises pour chien habituelles et gardez les œufs en chocolat pour vous et votre famille. Comme ça tout le monde passera d'excellentes fêtes de Pâques !

 

Aidez votre chiot à passer l'été en toute sécurité

Lorsque le temps se réchauffe, nous aimons tous passer de bons moments dehors, mais l'été peut être une saison dangereuse pour votre chiot. Il n'a bien sûr pas conscience des dangers, et il aura besoin de votre aide.

Les bains de soleil estivaux : votre chiot adorera sans doute s'allonger au soleil, mais vous devez veiller à ce qu'il ne soit pas victime d'un coup de chaleur ou même de coups de soleil. Pendant les moments les plus chauds de la journée, encouragez-le à s'étendre à l'ombre, ou laissez-le à l'intérieur. Évitez aussi qu'il passe trop de temps sous une serre, une verrière ou une véranda. Pendant les chaleurs estivales, ménagez-lui à tout moment un accès permanent à un lieu frais et ombragér.

Les chiens blancs au pelage peu épais, aux oreilles et à la truffe pâles sont sensibles aux coups de soleil. Si votre chien est particulièrement vulnérable, votre vétérinaire pourra vous conseiller l'utilisation de crèmes solaires et d'écran total. Il vous recommandera une formule non toxique, car les chiens ont tendance à lécher instinctivement tout ce qui est appliqué sur leur pelage ou leur peau. Si vous remarquez une lésion suspecte sur la peau de votre chiot, demandez à votre vétérinaire de l'examiner, car il peut s'agir d'un cancer de la peau. Diagnostiqués assez tôt, ces cancers peuvent être soignés avec succès.

Les promenades estivales : lorsque vous marchez en compagnie de votre chiot par temps chaud, emportez avec vous un récipient et de l'eau. Arrêtez-vous fréquemment pour le laisser boire et se rafraîchir. Les chiens peuvent souffrir de coups de chaleur s'ils restent exposés trop longtemps à une température extrême. S'ils ne sont pas soignés rapidement, ils risquent le coma. Si vous pensez que votre chiot a subi un coup de chaleur - salivation et halètement excessifs en sont les symptômes les plus évidents - baignez-le dans de l'eau fraîche, enveloppez-le d'une serviette humide et appelez immédiatement votre vétérinaire.

Rafraîchissements estivaux : par temps très chaud, le halètement excessif peut déshydrater votre chiot et il voudra boire une quantité d'eau plus importante que d'habitude. Assurez-vous qu'il a de l'eau fraîche et disposez éventuellement un récipient supplémentaire dehors, près de la porte de la cuisine. N'oubliez pas aussi que l'eau s'évapore rapidement sous le soleil, il vous faudra peut-être remplir régulièrement le récipient. En ce qui concerne la nourriture, jetez les restes pour éviter une contamination due aux mouches et veillez à ce que sa nourriture ne s'avarie pas à cause de la température.

Parasites estivaux : les parasites pullulent pendant les chaleurs estivales, et vous devez surveiller l'apparition éventuelle de puces et de tiques. Vérifiez régulièrement le pelage de votre chiot, et n'oubliez pas de faire de même pour son couchage. Votre vétérinaire vous conseillera les meilleurs produits préventifs.

Douleurs et irritations estivales : vous ferez probablement de nombreuses promenades en été, et vous examinerez donc fréquemment votre chiot à la recherche de coupures ou d'irritations qui pourraient s'infecter. Certaines graines ou épillets que l'on trouve dans le gazon peuvent aussi s'incruster profondément dans les oreilles et entre les coussinets des pattes ; ils peuvent même pénétrer sous la peau et se déplacer, provoquant ainsi des infections. De petits cailloux peuvent aussi se coincer entre les coussinets et devenir gênants si vous ne les enlevez pas. Consultez si nécessaire votre vétérinaire à ce sujet. En été, un toilettage plus fréquent ou plus approfondi vous permettra de découvrir sans tarder d'éventuels petits problèmes.

Les piqûres estivales : les chiots joueurs trouvent irrésistibles les insectes de toutes formes et de toutes tailles, et ils ne manqueront pas de les avaler si l'occasion s'en présente. Si votre chiot se fait mordre ou piquer dans la gueule ou la gorge, ou si vous pensez qu'il est peut-être allergique aux piqûres, emmenez-le sans tarder chez votre vétérinaire.

Empoisonnements estivaux : en été, votre chiot risque peut-être de trouver parfois refuge dans un abri, une remise ou un garage, et qui sait dans quel produit il peut aller fourrer son museau ? Assurez-vous que les produits de jardinage sont en sécurité, hors de sa portée. Laissez-le à l'intérieur de la maison si vous vaporisez les plantes, la pelouse ou si vous utilisez des produits contre les limaces.

Si vous pensez que votre animal s'est peut-être empoisonné, emmenez-le immédiatement chez votre vétérinaire. Pour aider celui-ci à identifier l'antidote adéquat, prenez avec vous l'emballage du produit qu'il a peut-être ingéré.

[ ↑ skip to content ↑ ]