Apprendre la propreté à un chaton

$authorText
minutes de lecture

Trouvez une nourriture adaptée aux besoins de votre animal

Trouvez une nourriture adaptée aux besoins de votre animal

Trouvez une nourriture adaptée aux besoins de votre animal

Apprendre la propreté à votre chaton

Le chat est naturellement très propre et il y a de fortes chances que votre chaton ait déjà appris à utiliser le bac à litière avec sa mère. Il vous suffit d’acheter un bac à litière en plastique suffisamment grand pour que votre chaton puisse s’y déplacer et de le remplir avec suffisamment de litière pour couvrir le fond du bac. Si vous pouvez utiliser le même que celui utilisé chez l’éleveur, votre chaton appréciera l’odeur et la texture qui lui sont familières.  

Montrez-lui où se trouve le bac à litière et mettez-le dedans après les repas. Faites-le également si vous le voyez renifler, s’accroupir ou se comporter comme s’il voulait faire ses besoins. Le chat recherche souvent des endroits cachés, sombres et tranquilles, alors surveillez votre chaton de près après les repas.

Chat dans un bac à litière

Bac à litière  : ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire

Considérez le bac à litière de votre chat comme des toilettes. Nous n’aimerions pas aller aux toilettes dans un endroit bruyant et animé où tous les passants pourraient nous voir ! Il en va de même pour le chat. Placez le bac à litière loin de son couchage et de ses aliments, et assurez-vous qu’il se trouve dans un endroit aussi privé et tranquille que possible. De nombreuses personnes placent le bac dans la buanderie, mais les bruits de ce genre d’endroits peuvent être très effrayants et dérangeants pour un chaton, voire pour un chat adulte.

Videz régulièrement le bac à litière, car votre chaton ne voudra pas l’utiliser s’il est sale.  Idéalement, il faudrait avoir un bac à litière de plus que vous n’avez de chats. Les bacs doivent être placés à différents endroits afin qu’il y en ait toujours un propre et inoccupé à disposition. Vous devez nettoyer les bacs à litière au moins une fois par jour. Certains désinfectants et l’eau de Javel sont toxiques pour le chat. Il est donc préférable de n’utiliser que de l’eau chaude et du détergent. Si vous êtes enceinte, demandez à quelqu’un d’autre de nettoyer le bac à litière ou veillez à porter des gants en caoutchouc et à bien vous laver les mains après. Cela minimise le risque de toxoplasmose qui, heureusement, est très rare, mais peut causer de graves troubles aux bébés à naître.

Lorsque votre chaton sera assez grand pour s’aventurer à l’extérieur, vous pourrez vous passer complètement du bac à litière. Vous constaterez peut-être qu’une fois qu’il aura accès au monde extérieur, il ne voudra plus du tout utiliser la litière. Ne vous en débarrassez pas trop vite. Le monde extérieur sera intimidant pour votre chaton au début, alors assurez-vous de lui donner la possibilité d’avoir un bac à litière. Il est également utile de conserver votre bac à litière en cas d’événements tels qu’un déménagement. En effet, dans ce cas, vous devrez garder votre chat à l’intérieur pendant quelques semaines pour qu’il s’habitue à la nouvelle maison.

Des accidents peuvent se produire

Même le chaton le plus intelligent peut avoir un accident. Quoi qu’il se passe, ne le punissez pas. Félicitez-le lorsqu’il utilise le bac à litière et offrez-lui éventuellement une petite récompense, et bientôt l’accident ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Si vous le prenez en flagrant délit au mauvais endroit, essayez de le prendre délicatement et de le mettre dans le bac avant qu’il ne finisse. De cette façon, il pourra gratter et creuser dans le bac après avoir fait ses besoins et cela renforcera positivement l’endroit où il doit aller.

Si votre chat ou votre chaton a soudainement des accidents dans la maison et semble ne pas vouloir utiliser le bac à litière, cela peut être le signe d’un trouble médical ou comportemental sous-jacent, en particulier s’il s’agit d’un chat plus âgé. Consultez votre vétérinaire si des comportements étranges apparaissent soudainement au cours de l’apprentissage de la propreté ou plus tard dans la vie de votre boule de poils.

Revu par : Dr Hein Meyer, DVM, PhD, Dipl-ECVIM-CA et Dr Emma Milne, BVSc, FRCVS